Guide de l’assurance emprunteur

Signer un prêt immobilier vous engage sur de nombreuses années, voire jusqu’à 30 ans. Mais au cours de votre vie, de nombreux événements imprévisibles peuvent survenir. Par conséquent, la banque veut s’entourer du maximum de garanties d’être remboursée.

Quels sont donc les différents types d’assurance emprunteur ? Lequel choisir ?

L’assurance décès invalidité permanente

L’assurance décès invalidité permanente remplace, en quelque sorte, l’emprunteur en cas de décès ou d’invalidité permanente. Ainsi, elle rembourse l’intégralité du capital restant dû.

Pour la banque, elle garantit le remboursement du prêt. De plus, le conjoint ou les héritiers n’auront pas à honorer les dettes du défunt.

Le contrat peut contenir des exclusions, telles que les sports à risque ou la guerre.

Le coût de l’assurance varie en fonction de l’âge du souscripteur, de son état de santé et du type de couverture choisie.

L’assurance incapacité temporaire de travail

Ce type d’assurance prend en charge le remboursement des mensualités durant toute la période d’incapacité de travail.

• Cette prise en charge peut être partielle ou intégrale, selon le taux d’incapacité mentionné dans le contrat.
• La garantie prend fin dès que l’assuré reprend une activité professionnelle.

C’est pourquoi il est recommandé de lire scrupuleusement le contrat et de bien assimiler ses clauses, avant de s’engager. Le but est de décider, en connaissance de cause.

Sachez, par exemple, que certains contrats couvrent bel et bien l’invalidité, mais pas le mal de dos, par exemple. D’autres assureurs n’agissent qu’à partir d’une certaine durée d’hospitalisation.

L’assurance perte d’emploi

Avant de souscrire, il est d’abord important de s’informer des conditions d’exécution de cette couverture. Il existe en effet des conditions qui font que vous ne pourrez pas en bénéficier au moment venu.

• Certaines assurances prennent en charge les mensualités durant la période de perte d’emploi.
• D’autres reportent dans le temps, en attendant que vous ayez un nouvel emploi.

On peut citer 3 différents types de couverture selon les assurances : le report d’échéance, la prise en charge des mensualités, les contrats de perte de ressources.

• Dans le premier cas, l’assuré ne paie rien jusqu’à la reprise d’une activité professionnelle ou la fin de la garantie. Les mensualités restent dues, elles sont simplement décalées dans le temps.
• Dans le deuxième cas, l’assureur paie à votre place tout ou partie de vos mensualités.
• Dans la dernière option, l’assureur couvre le différentiel entre les indemnités versées par Pôle-Emploi et le salaire que percevait l’emprunteur.

Pourquoi un questionnaire de santé à la souscription ?

En effet, c’est comme votre assurance voiture. L’assureur vous demandera un relevé qui contient toutes les informations sur votre passé de conducteur et d’assuré. De cette manière, il va déterminer le risque qu’il prend à vous assurer.

Si, statistiquement, l’assureur estime qu’il prend peu de risque à vous assurer, votre cotisation d’assurance mensuelle sera moins élevée.

S’il constate le cas contraire, c’est-à-dire il prend un risque énorme à vous assurer, alors, soit il refusera de vous assurer, soit il vous demandera une cotisation d’assurance plus élevée pour combler ce risque.

Choisir l’assurance proposée par ma banque ?

Depuis la loi du 1er juillet 2010, les banques sont obligées d’accepter les délégations d’assurances. Vous êtes donc libre de prendre une assurance autre que l’assurance groupe de votre banque. Toutefois, la loi stipule que le contrat d’assurance doit présenter un niveau de garanties équivalent au contrat groupe.

Par ailleurs, tout refus doit être motivé. Il arrive que votre banque refuse le crédit si vous ne prenez pas l’assurance de son groupe. Mais il s’agit là d’un chantage…

A noter que ces assurances emprunteurs ne sont pas une obligation légale. Mais vous devrez y souscrire, autrement aucune banque ne vous accordera un prêt. Une assurance perte d’emploi n’est pas obligatoire et ne conditionne pas l’obtention d’un prêt. Elle vous sera proposée si vous êtes employé dans une société privée. A vous donc de voir ce qui convient le mieux à vos besoins.

Evaluez clairement vos besoins et vos capacités d’emprunt
Cherchez, analysez et comparez les offres du marché
Choisissez le meilleur TAEG (ce taux inclut tous les coûts de votre crédit)
Un crédit vous engage et doit être remboursé, Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Besoin d’information ? Pas de soucis c’est ici !
Retrouvez nos guides...
Assurance emprunteur, Banque en ligne, Crédit Renouvelable, Prêt AutoMoto, Prêt Immobilier, Prêt Travaux, ou encore Rachat de crédit !