Soldes hiver 2020, quel bilan pour les commerçants ?

Cette année, le cru des soldes hiver 2020 partait avec un double handicap : une période raccourcie pour la première fois à 4 semaines, au lieu de 6 habituellement, doublée d’une grève historique des transports en commun. Comment consommateurs et commerçants ont-ils donc vécu ce traditionnel marathon de début d’année ?

Soldes dhiver 2020 France, un bilan mitigé

Quand Paris pleure…

Selon une étude de la CCI Paris (Chambre de Commerce et d’Industrie), le bilan est mauvais : pour 7 commerçants sur 10, les résultats des Soldes Hiver Paris 2020 sont moins bons que les Soldes Hiver Paris 2019, année particulièrement mauvaise suite aux manifestations des Gilets jaunes.

Si les commerçants plébiscitent ce délai raccourci de 4 semaines, 80 % estiment que la cause de ces mauvais chiffres est en réalité la grève des transports. Gageons que l’hiver doux n’a pas favorisé non plus la vente des grosses pièces.

Même constat négatif chez Procos, une fédération regroupant les grandes enseignes : son responsable estime la baisse de fréquentation à 10%.

Si la saison automne-hiver est ainsi jugée médiocre par 75% des commerces parisiens, ils ont toutefois un motif de satisfaction, le Black Friday. On dit merci qui ? Merci internet !

… la Province sourit

Autre son de cloche en revanche au sein de la Fédération Nationale de l’habillement, qui regroupe 32 000 professionnels : malgré une baisse de 30% à Paris, les soldes 2020 affichent pour son président une progression de 1% au niveau national.

Nul besoin d’être banquier ou expert de la calculette pour comprendre que les soldes hiver 2020 ont donc plutôt bien fonctionné en province. Pour 2/3 des adhérents, le passage de 6 à 4 semaines n’a d’ailleurs eu aucun impact sur le résultat final. Car le consommateur s’adapte.

image representant une femme avec un sac shopping pour le black friday

Un consommateur intelligent en dehors des soldes

En dehors des aspects conjoncturels, la tendance montre en effet que les soldes font de moins en moins l’évènement. Grâce à internet, le consommateur devient de plus attentif aux bons prix et aux bonnes affaires, tout le long de l’année. Car si seuls les soldes permettent de vendre effectivement à perte, les promotions offrent à l’internaute toute l’année de vraies opportunités d’achat.

De plus, avec le Black Friday, une partie des achats se reporte désormais avant les fêtes, aussi bien sur internet que chez les commerçants. 2019 a été l’année des records, avec le plus grand nombre de transactions bancaires jamais enregistré en France le 29 novembre 2019 : 56 611 084 pour être précis ! Peut-être y avez-vous contribué ?! Sinon, n’hésitez pas à participer en 2020 !

Sur internet, le cru 2019 Black Friday a lui aussi enregistré un record aux USA, avec plus de 7 milliards dépensés par les consommateurs, soit une augmentation de 19,6 % par rapport à 2018. Même le canal de commande évolue, puisque selon Critéo, les ventes sur mobile la première semaine des soldes 2019 avaient augmenté de 41% comparées à 2018. L’utilisation du smartphone est une vraie tendance, finalement assez normale : un consommateur intelligent plébiscite son téléphone intelligent !

Autrefois, le consommateur économisait pour dépenser au moment des soldes. Désormais, le consommateur intelligent doit être prêt à saisir les opportunités quand elles se présentent. Et tant pis s’il n’a pas économisé pour cela : un crédit personnel permet heureusement de ne pas rater les bonnes affaires. Comme il s’obtient rapidement, c’est la quasi-certitude de faire finalement de grosses économies avec tous les bons plans, en profitant à tout moment d’une réduction maxi.

Alors, prêts pour les prochaines Soldes d’été 2020 ?!

Article du 11/02/2020

Avec Compare-crédit.fr, trouvez le financement adapté à votre projet et obtenez une réponse de principe immédiate !