Rétromobile ou comment le vintage peut rapporter gros !

Alors que le 45ème salon Rétromobile fermait ses portes ce dimanche 9 février, le succès pour l’automobile ancienne et le goût du vintage ne se démentent pas. Avec 135 000 visiteurs en 2019, c’est un business qui rapporte beaucoup à ses organisateurs, car les amateurs de vieilles voitures ne cessent d’augmenter d’année en année. Il est vrai qu’on estime à environ 800 000 le nombre de voitures anciennes en France, âgées de plus de 30 ans. Mais pour ces collectionneurs passionnés, c’est aussi parfois une belle opportunité financière : découvrez comment faire un placement d’intérêt… sans intérêts !

Dans une société en quête de sens, le retour aux valeurs et à la tradition constitue un élément rassurant : c’est l’une des raisons du succès d’un salon comme Rétromobile.

Un intérêt capital pour les voitures de collection

Chacun possède un lien personnel et souvent familial à l’automobile. Découvrir des voitures anciennes est ainsi l’occasion de revive une partie de son passé, personnel ou collectif : quelle joie par exemple de montrer à son enfant l’auto que conduisait autrefois sa grand-mère ou son arrière-grand-père. C’est un voyage à la fois nostalgique et dépaysant, tant les voitures de collection diffèrent des automobiles actuelles : tableaux de bord en bois, calandres chromées rutilantes, sellerie cuir ou intérieur rudimentaire sont autant de surprises et de découvertes !

Car au fil des années, des constructeurs comme Citroën, Panhard ou Ferrari nous ont construit des modèles mythiques, qui appartiennent à a fois à l’inconscient collectif et à notre imaginaire.

Il existe ainsi aujourd’hui en France des centaines de clubs qui font vivre avec passion ces véhicules anciens, et donc une certaine forme de notre culture industrielle. En décidant de faire revivre des marques emblématiques, une entreprise comme Belles Anciennes a ainsi obtenu le label EPV, Entreprise du patrimoine Vivant.

Aujourd’hui encore, la voiture ancienne se vend !

Le business florissant de la voiture de collection

Si le plus souvent une passion coûte cher, certaines passions peuvent aussi rapporter gros. C’est en effet le cas des voitures anciennes !

Tous les ans, le Salon Rétromobile organise ainsi une Vente aux Enchères de Voitures de Collection, avec des leaders mondiaux comme Artcurial Motorcars. Eh oui, les plus grandes maisons de commissaires-priseurs se sont mises aux voitures anciennes, allant à créer leur propre département automobile avec des experts.

Pour certains, une voiture de collection s’apparente à une œuvre d’art ou un grand vin, un moyen de concilier passion et investissement. Tout investisseur vise habituellement soit un rendement, avec le versement d’intérêts, soit une plus-value : investir dans les voitures de collection, c’est donc réaliser tout à la fois un investissement sans intérêts, mais plein d’intérêt pour le passionné !

Il est vrai que les chiffres donnent le tournis, bien loin de l’augmentation du prix du diesel ou d’un contrôle technique. Artcurial Motorcars a ainsi réussi l’une de ses plus belles ventes en 2016, avec une Ferrari 335 Sport Scaglietti adjugée pour la modique somme de 32 millions d’euros. En 2019, le record revient à un habitant de Tarbes : il a vendu sa Lamborghini entreposée dans sa grange... 677 000 euros. Ca paye le parking !

La même année, la plus vieille voiture vendu l’a été pour 156 000 euros, une vénérable Delahaye type O de 122 ans ! Évidemment, toutes les voitures de collection n’atteignent pas ce montant. Si l’on trouve de vieilles 2 CV à partir de 6 000 euros, il faudra toutefois débourser en moyenne 40 000 euros minimum pour le moindre modèle recherché.

Alors envie de concilier votre passion pour la mécanique et une possibilité de plus-value… non garantie ? Optez plutôt pour des voitures abordables, construites entre 1945 et 1970 : les prix se situent entre 10 et 40 000 euros, et il est encore facile de trouver des pièces pour les retaper. L’autre solution consiste à investir dans des youngtimers, des automobiles anciennes entre 15 et 30 ans qui prendront le statut de voitures de collection dans quelque années : on trouve encore la célèbre 205 GTI à moins de 10 000 euros. Si l’on compare à d’anciens modèles, il n’est pas rare de voir le prix de certains modèles doubler ou tripler en moins de 10 ans. Mais attention, investir dans une voiture de collection est loin d’être un placement garanti : la sortie de route est toujours possible !

Pour voir tous les records automobiles 2019 : Cliquez-ici

Avec Compare-crédit.fr, trouvez le financement adapté à votre projet et obtenez une réponse de principe immédiate !